Pour une véritable stratégie du tourisme d’affaires

L’Eco des Pays de Savoie a publié un dossier sur le tourisme d’affaires dans son numéro du 7 février 2014 et m’a demandé à cette occasion d’écrire en 4300 signes une petite chronique sur ce thème que vous trouverez ci-dessous. 

Stratégie de tourisme d'affaires

Test des Google glass

JCMorand teste les Google glass

Un exposant du VEM5 avait une paire de Google glass en démonstration la semaine dernière, je n’ai pas pu résister à l’envie de tester cet équipement et de laisser mon esprit imaginer ce que nous pourrions en faire en matière touristique. J’ai découvert que un équipement de réalité virtuelle réellement miniaturisé. Je porte sur mon visage un concentré de technologie dans deux branches de lunettes : GPS, NLP, WIFI, Bluetooth et photographie.

Je dois avouer que les idées ne manquent pas pour développer de nouvelles applications. L’Internet des objets n’en est qu’à ses débuts et dès que ce type d’équipement sera commercialisé, nous verrons sans doute de nombreuses applications originales émerger. En attendant, je vous laisse rêver (ou pas) en regardant cette vidéo.

Google propose un service photo 360° pour les hôtels

Google Street View Hôtel

Google lance un service de photo 360° aux Etats-Unis

Nous avions déjà des photos d’internautes insérées dans Street View. Google vient de lancer aux Etats-Unis un service de prise de photos HD avec un appareil 360° réalisé par des photographes agréés. Comme vous pouvez le constater sur l’exemple ci-dessus (cliquez sur l’image pour accéder à la page puis sur celles des chambres pour une visite virtuelle), cela permet de découvrir l’environnement des chambres avant d’effectuer une réservation. Pour les hôtels offrant un environnement attractif, la prestation vient de toute évidence enrichir le processus de réservation. En revanche, Google traite avant tout avec les chaînes hôtelières ce qui va rendre encore un peu plus difficile pour les hôtels indépendants d’être présents avec les mêmes outils sur les résultats de ce moteur de recherche.

 

14 tendances pour le marketing hôtelier pour les mois à venir

NetAffinity (une agence marketing irlandaise) vient de publier 14 tendances pour le marketing hôtelier illustrées dans l’infographie ci-dessous.

  1. Croissance continue de l’utilisation des mobiles par les voyageurs et touristes
  2. Engagement des prospects grâce à la vidéo
  3. Google va cacher encore plus les mots clefs qui génèrent du trafic sur nos sites (« Not provided »)
  4. Augmentation des techniques de remarketing
  5. Réservations directes ou via les OTA ?
  6. Meta search : une opportunité pour mieux équilibrer les canaux de réservation
  7. Plus de résultats de recherches fournis grâce à des algorithmes sémantiques
  8. Google va introduire son carousel pour les hôtels en Europe
  9. Le recours à une multitude d’écrans
  10. Marketing avec les réseaux sociaux
  11. Influence plus importante de Google +
  12. Recours plus important à Google Analytics
  13. Importance accrue de la vitesse d’accès aux sites
  14. Géolocalisation des offres

Pour chacune de ces tendances, les hôteliers et les OT, devraient imaginer des actions soit pour en saisir les opportunités, soit à titre préventif pour rester présent sur le Net malgré la compétition avant des géants de la réservation en ligne. Quels sont vos avis et vos craintes pour 2014 ? Partagez-vous l’avis de Netaffinity ? 

Les commentaires sont à votre disposition ! Nous aussi pour vous aider à relever ces défis.

netaffinity-infographic-14-hotel-marketing-trends-for-2014

15 idées à méditer pendant la trêve des confiseurs !

William Bakker, chief strategist chez Think! Social Media vient de publier 15 idées collectées durant l’année 2013 au fil des conférences aux quelles il a assisté. Des idées qui viennent étoffer mes réflexions durant la trêve des confiseurs,  une période propice à des remises en cause et à la préparation d’actions nouvelles pour l’année qui va démarrer. 15 idées que les responsables des destinations (DMO) et des OT devraient considérer également pour leurs plans d’actions pour 2014…

Je vous en livre la liste et je vous laisse les découvrir en détail ici sur le site de Tnooz.

  1. Un changement est nécessaire au sein des DMO
  2. Les gagnants ne sont pas ceux qui disposent du plus gros budget. Une théorie que nous défendons chez Cyberstrat, car nous croyons que l’agilité est une clé importante pour le succès
  3. Les gagnants sont ceux qui imaginent des actions différentes (out of the box)
  4. Les gagnants ont un plan stratégique
  5. Les gagnants comprennent que les consommateurs peuvent créer une marque
  6. Les gagnants vendent des expériences touristiques
  7. Les gagnants adoptent les bons indicateurs (NPS)
  8. Les gagnants organisent les services touristiques autour de la notion d’expérience
  9. Les gagnants développent leur marque à partir des expériences de terrain des consommateurs
  10. Les gagnants expérimentent, mesurent et ajustent leurs services en permanence
  11. Les gagnants créent et ajoutent de la valeur pour leur consommateurs
  12. Les gagnants engagent leur réseau
  13. Les gagnants mettent en marché leur DMO sur des niches sélectionnées
  14. Les gagnants « empower » leurs collaborateurs. L’auteur fait référence à la théorie de Jim Collins « Goods to Greats« 
  15. Les gagnants créent les conditions pour que le changement puisse se faire depuis l’intérieur

Voilà donc du grain à moudre pour prendre vos résolutions pour 2014 !

Si vous avez besoin d’un peu d’aide pour structurer vos approches, Cyberstrat reste à votre disposition.

Pour en savoir plus :

http://www.tnooz.com/article/destination-marketing-in-2013#sthash.nFNHjX5O.dpuf

63 % des voyageurs utilisaient leurs mobiles pour les réservations de dernière minutes

26/12/13 – Le Père Noël avait sa hotte remplie de smartphones et de tablettes. Nous pouvons donc nous attendre à ce que ces outils soient encore plus utilisés par les touristes et voyageurs au cours des mois à venir. Une étude de la régie publicitaire TapJoy spécialisée sur les mobiles, vient confirmer cette tendance. Les tablettes et smartphones sont devenus nos outils de recherche préférés lorsque nous ne sommes pas au bureau ou à la maison.

De cette étude, j’ai retenu les faits suivants :

  • la recherche des « bonnes affaires » (56 % des activités sur les mobile dans ce contexte) reste un critère de sélection important ;

  • 63 % des voyageurs ont recours à leur tablette ou smartphone pour leurs réservations de dernière minute ;
  • 21 % des utilisateurs des appareils mobiles réservent leur chambre d’hôtel avec ces appareils 

PHOCUSWRIGHT prédit une concentration des agences de voyages en ligne en Europe

Medium

20/12/13 – Dans le cadre de mon activité de Business Angels, je viens d’analyser un nouveau dossier d’une start-up qui souhaite se positionner sur le marché de la vente des voyages en ligne (OTA).  En Europe, le marché des OTA reste fragmenté ne serait-ce/que pour des questions de langue et de particularités propres à chaque pays. Cette situation permet aux entreprises paneuropéennes de capter rapidement de grosses parts de marché. Selon la nouvelle étu

de « European Online Travel Overview » de  PhoCusWright : après avoir augmenté de 16 % en 2012, les réservations des OTA devraient maintenir une croissance à deux chiffres jusqu’en 2015, entraînées par une concurrence féroce entre les poids lourds mondiaux de ce marché. Ces marques leaders, dont  Priceline Booking.com et Expedia, ont capté 64% du marché des OTA de la région en 2012, soit 4 points de plus par rapport à 2011. Aux Etats-Unis le marché est encore plus concentré avec 4 marques contrôlant 95 % du marché. Une tendance qui se dessine également en Europe !…

 Luke Bujarski , Directeur de PhoCusWright, recherche. « Avec des marques mondiales, les acteurs régionaux auront de plus en plus de difficultés à soutenir la concurrence pour le segment lucratif des réservations hôtelières en Europe. »

Booking.com transforme de plus en plus ce marché en situation de monopole avec  30% de parts de marché à  lui seul.

Pour en savoir plus :

L’étude European Online Travel Overview» de  PhoCusWright  donne une vue détaillée du marché touristique européen avec des prospectives jusqu’en 2015 en taille et en croissance. Le rapport analyse de manière approfondie six marchés : France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne et Scandinavie. Le rapport met en lumière les tendances clés pour tous les segments notamment les vols, les locations de voiture, les TO et le train.

Adaptation d’un article de PhocusWright

Les coûts d’acquisition des clients en ligne : de plus en plus élevés

Un article d’Olivier HARMANT, de Frenchweb.fr vient conforter un avis que je défends depuis quelque temps à propos de la pertinence de certaines stratégies de présence en ligne. En effet,  j’ai des réserves de plus en plus marquées vis-à-vis des projets souhaitant se positionner sur le BtoC y compris en matière touristique. Indépendamment de la rentabilité plus qu’aléatoire des sites web et présences sur les réseaux sociaux, les besoins de trésorerie sont de plus en plus importants pour pouvoir gagner des parts de marché pour un site grand public. Trop souvent les initiateurs du projet minimisent les coûts d’acquisition des clients. Nous sommes tous sollicités par de nombreux opérateurs qui investissent des millions d’euros ou de dollars pour acheter des parts de marché.

Pourtant, lorsque qu’une destination ou un établissement disposent d’une base de clients, il est beaucoup plus pertinent de mettre en oeuvre des stratégie de CRM avancées en commençant par une collecte systématique des adresses emails de clients actuels pour pouvoir leur adresser des messages après leur premier (ou nouveau) séjour chez vous.

Ainsi, je partage entièrement l’avis de Jeremie BERREBI (Kima Venture) dans l’article que vous trouverez en suivant le lien ci-dessous dans lequel il considère les coûts d’acquisition comme insupportables et conduisant des « pures players » à fermer boutique ou à trouver de nouvelles formes de monétisation.

http://frenchweb.fr/mistergooddeal-rachete-pour-1-euro-pourquoi-le-e-commerce-generaliste-est-en-difficulte/136122?utm_source=FRENCHWEB+COMPLETE&utm_campaign=de9e5be266-FrenchWeb_PM_18_12_2013&utm_medium=email&utm_term=0_4eb3a644bc-de9e5be266-106139302

Crédit photo : Attribution Some rights reserved by SiliconManiacs

Des approches de veille pour le tourisme

Je viens de répondre à un petit billet de Karine Miron « S’inspirer des tendances de recherche pour innover ». En fait elle reprend, pour partie les propos de Frederic Gonzalo et développe une autre approche sur le site etourisme.info reposant essentiellement sur les outils de veille proposés par les moteurs de recherche, Google en tête.

Pour moi l’innovation en tourisme (et ailleurs) peut provenir de 3 sources :

1) Modification des attentes et des besoins des consommateurs des cibles actuelles ou identification de nouvelles cibles. La génération Y qui atteint un CSP lui permettant de vivre de nouvelles expériences très différentes. Au Canada, la notion d’expérience n’est-elle pas au centre de vos campagnes ?

Trendwatching.com et d’autres études sociologiques (TNS, GFK, Nielsen,…) effectuées par d’autres industries opérant en BtoC produisent des études qui peuvent inspirer les stratèges de l’industrie touristique.

2) Evolution des moyens de communication avec les tribus (cibles) à l’image de Seth GODIN prêche dans son ouvrage “Tribus”. Le buzz est au coeur des nouvelles stratégies de communication.

3) De suivre l’évolution et surtout l’adoption des nouvelles technologies qui pourraient devenir à court terme des supports pour de nouvelles expériences, de mieux satisfaire les attentes des touristes ou encore être utiliser pour se rapprocher des cibles ou tribus. Pour cela, je choisi d’observer les hype curves du Gartner Group.

Pour lire l’article de Karine c’est ici

Mots clés Technorati : #tourisme
(C) Jean-Claude MORAND

Le numérique et les offices de tourisme – Les technologies de l’information et de la communication au service de l’accueil

Le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) incite l’office de tourisme à repenser ses missions d’accueil. Parallèlement, les touristes utilisent désormais une variété de terminaux facilitant la diffusion d’informations pendant le séjour. Ces évolutions nécessitent d’appréhender toutes les incidences du numérique sur les problématiques de l’accueil.

C’est la raison pour laquelle Atout France, la DGCIS, Offices de Tourisme de France® – Fédération Nationale, ainsi que les fédérations régionales d’Offices de Tourisme d’Aquitaine (MOPA), de Champagne-Ardenne, du Limousin, des Pays-de-la-Loire, de Midi-Pyrénées, du RésOT Alsace, la FROTSI et le CRT Bourgogne, ont jugé utile de mener une réflexion sur l’état actuel et les perspectives de déploiement des outils numériques dans les offices de tourisme, leurs conditions de mise en œuvre et les changements qu’ils sont susceptibles de générer.

L’objectif de cette étude est de définir les modes d’accueil liés à la fois à l’évolution des technologies, mais aussi aux nouveaux comportements des usagers des Offices de Tourisme. Il s’agit de proposer une analyse comparative, sur le plan technique, des différentes applications d’aide à la visite et d’adaptation de contenus en fonction des clientèles et d’analyser, quels services apportent une réelle valeur ajoutée dans la relation avec les touristes pendant leur séjour ?

Une première partie rappelle les fondamentaux de l’accueil et de l’information sur place dans les Offices de Tourisme.

La deuxième partie dresse un panorama des outils et services numériques développés par les Offices de Tourisme sur leur territoire en matière d’accueil et d’information sur place. Cet état des lieux, fournit les données de cadrage sur les technologies déployées, en s’attachant à comprendre les objectifs poursuivis par les responsables des offices de tourisme, et en faisant ressortir un premier bilan en termes d’usages, de coûts, et de conditions de mise en œuvre.

La troisième partie consiste en une analyse des attitudes et attentes des utilisateurs en situation de mobilité touristique. Réalisée à partir de focus groupes de touristes français, elle met en évidence les attentes à la fois vis-à-vis des Offices de Tourisme et vis-à-vis des services numériques.

Enfin, ce guide expose la façon dont les Offices de Tourisme peuvent définir et mettre en œuvre une stratégie d’accueil en s’appuyant sur les outils et services numériques.

(C) Jean-Claude MORAND