Pour un développement de l’économie numérique

 

Annecy – 2 décembre 2007 – Selon un communiqué de l’ARCEP du 30 novembre 2007, « la France comptait 14,05 millions d’ abonnements à Internet à haut débit par l’ADSL au 30 septembre 2007. Pour le deuxième trimestre consécutif, le nombre d’abonnements a augmenté d’environ 500 000 au cours du trimestre (+4 %). Sur un an l’accroissement du parc de clients à l’ADSL est légèrement inférieur à 3 millions (+26 %). »

clip_image001

 

En dépit de ces résultats en constante progression, l’ association « Renaissance Numérique » a envoyé le 29 septembre 2007 une lettre ouverte (sous forme d’une vidéo visible ici) au Président de la République pour lui renouveler ses propositions afin de réduire la fracture numérique en France.

Graphique Source : ARCEP 30/11/2007

 

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy Vidéo de RenaissanceNumerique

Bande annonce de la lettre ouverte à Nicolas Sarkozy. http://renaissancenumerique.org

Cette association, qui regroupe plusieurs universitaires et les dirigeants d’ une quarantaine d’ entreprises internet, lutte pour rendre ce moyen de communication accessible à tous, alors que 53 % des foyers français n’étaient pas encore connectés (au printemps 2007) et lorsqu’ils le sont les usages restent encore trop souvent embryonnaires. En fait, le lobbying de Renaissance Numérique, s’était déjà manifesté au printemps dernier par la publication d’un livre blanc « 2010 l’internet pour tous, 15 mesures pour réduire la fracture numérique en France« .

Ces dirigeants et chercheurs expriment le désir déjà évoqué dans le passé par d’autres, qu’internet soit considéré comme une « priorité nationale et fasse l’objet d’une forte volonté politique « . La création d’un secrétariat d’Etat au développement numérique qui avait été évoquée pendant la campagne pour les élections présidentielles est à nouveau remise à l’ordre du jour. De fait, je posais déjà cette question en avril 2007 sous forme de la création d’un poste de « Monsieur Internet » dans les colonnes d’AgoraVox ; à cette époque les quelques réactions n’étaient pas très favorables. La mise en valeur des apports des TICs tant pour les personnes que pour les entreprises devrait pourtant permettre d’augmenter sensiblement le taux de pénétration des accès à l’Internet. Les signataires de cette lettre ouverte se donnent pour objectif de connecter 80 % des foyers en 2010 et 100 %  en 2012. De mon point de vue, il ne doit pas seulement s’agir d’un « accès », mais d’un raccordement au très haut débit que l’on identifie aujourd’hui avec des débits de l’ordre de 100 Mb/s. Ces débits sont techniquement possibles avec une infrastructure basée sur la fibre optique. Mais pour que notre pays obtienne rapidement une bonne infrastructure en fibre optique, un super chef de projet serait le bien venu pour stimuler les collectivités locales, entreprises et autres acteurs impliqués. fibre optique  ORANGE

Au-delà des problèmes techniques, faut-il encore que les foyers et les dirigeants de PMEs tout comme les enseignants puissent être en mesure de percevoir l’intérêt de tels débits. C’est sans doute en ce domaine que nous avons le plus de chemin à faire pour réduire la fracture numérique dans notre pays que j’évoquais également dans un édito récent sur Moteurzine.com. Un secrétaire d’Etat au développement numérique pourrait apporter la crédibilité de l’Etat pour articuler une « prospective cohérente, un pilotage et un rôle de coordination de l’Internet et de la politique du numérique [1]» afin que notre pays puisse renforcer ses compétences dans ce domaine. En cela, je crois effectivement qu’un objectif de progression du PIB de 1% est du domaine du réel. Pour avoir été un membre actif de plusieurs consortia[2] dont Rosettanet, en charge des normalisations XML ; je mesure la distance importante que nos petites et grandes entreprises ont à parcourir pour mieux saisir les opportunités offertes par les échanges électroniques sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

Tout en admettant que la création d’un poste de Secrétaire d’Etat ne saurait être une réponse à tous les maux, je suis certain que cela pourrait être un signal fort. Un signal qui apporterait un peu plus de motivation à tous ceux qui ont investi intellectuellement et financièrement dans ces projets. Cette personne contribuerait aussi à abattre des barrières qui freinent le développement de l’innovation dans de nombreux secteurs de l’économie.

Je vote pour !

Jean-Claude MORAND


Mots clés Technorati : france, Internet, etat, ADSL, Haut-débit, Trés haut-débit, ARCEP

Crédit photo : Michel Le Gal/France Télécom

[1] Déclaration de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle.

[2] www.Rosettanet.org , www.edifice.org

(C) Jean-Claude MORAND
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.