Meilleurs voeux « numériques »

CYBERSTRAT vous accompagnera en 2015
Le « numérique » reste une source constante de plaisir et d’intérêt dans ma vie ! Ceci étant aussi un facteur déterminant pour développer de solides amitiés dans le monde réel.

Sur ce blog, c’est aussi de nombreuses opportunités pour vous aider à développer vos activités, à simplifier vos processus, à augmenter vos marges.

J’espère que cela continuera en 2015 pour que le « numérique » puisse être une contribution à nos joies et notre bonheur.

Jean-Claude MORAND – Cyberstrat

Un pôle excellence pour le tourisme de la montagne inventive en gestation avancée…

Après de longues négociations, un pôle d’excellence Tourisme se créé dans les Pays de Savoie pour la « Montagne Inventive ».

Mont-Blanc et borne romaine au col du Jaillet
En 2006, j’ai eu l’opportunité de suggérer aux dirigeants de notre département d’accueillir un « échangeur » dédié au tourisme en ayant pour dessein de créer un centre de démonstration pour les nouvelles technologies en milieu hôtelier et touristique avec l’appui de Cécile ALVERGNAT qui était à l’époque déléguée générale de cette entité. Bien que nous ayons identifié un lieu « totem », n’ayant pas assez de légitimité, ce projet a avorté. Mais, l’idée est restée. En 2009, a l’occasion d’une des premières AG de l’Institut Français du Tourisme (IFT), je partageais cette idée avec Jean-Luc MICHAUD, Président exécutif de cette organisation en attirant son attention sur le travail fait à l’Université de Savoie en particulier pour la qualité et l’originalité de ses formations en tourisme et pour les dimensions internationales de leurs actions, illustrées par ses partenariats avec la Suisse et la Province du Sichuan en Chine. Des formations au sein desquelles je suis intervenu jusqu’en juin 2014 pour le compte de la HES-SO filière tourisme de Sierre qui est un partenaire historique de l’IAE en ce domaine. Bien entendu, je proposais également à mes contacts savoyards qu’un dialogue soit engagé avec l’IFT pour valoriser leurs efforts. Les approches et négociations ont donc pris environ 4 ans pour aboutir à une validation des axes de travail de ce nouveau pôle en présence des principales parties prenantes (collectivités territoriales, organisations professionnelles, Cluster Montagne, partenaires de la formation). Cette création, supportée par Annie ROUARD et l’ensemble des dirigeants de l’Université de Savoie, a été validée par l’assemblée générale de l’IFT le 11 décembre 2014. Ce pôle touristique d’excellence aura vocation à :

  1. Mettre en place des structures d’aide et de conseil pour favoriser l’innovation :
    constitution de banques de données, plateformes d’accompagnement et d’échanges de bonnes pratiques.
  2. Participer à la réflexion sur l’évolution de l’offre touristique autour de la montagne; favoriser la mise en réseau des compétences et des services.
  3. Former pour développer de nouvelles compétences et pour répondre toujours mieux aux attentes évolutives du marché du tourisme. Permettre ainsi de rester leader face à une concurrence multiforme et internationale en adaptant ou en développant des formations innovantes à destination des acteurs, présents ou futurs, impliqués dans la dynamique du tourisme.
  4. Profiter d’une position privilégiée pour donner au pôle une dimension transfrontalière avec la Suisse, où le tourisme de montagne est très présent. Le pôle souhaite aussi développer une activité internationale ayant vocation à transférer notre savoir-faire vers les nouvelles destinations « montagne » émergentes comme la Chine, et placer nos ambassadeurs du tourisme « à la française » à l’étranger.

Les partenaires se sont mis d’accord, pour que ce pôle touristique d’excellence Savoie Mont-Blanc prenne le nom de « Montagne inventive« .

Logo AnnecyFrenchTech

L’e-Tourisme étant l’une des briques importantes de l’innovation pour ce secteur industriel en pleine mutation, j’ai également proposé que les acteurs de ce pôle soient des soutiens et acteurs du dossier « Annecy French Tech », le tourisme étant l’une des quatre filières retenues pour ce dossier de candidature. Tous les acteurs du tourisme sont soumis à la pression de l’innovation dans ce secteur :

  • Les professionnels du tourisme, des sports de plein air et de l’hôtellerie doivent à très court terme adapter leurs processus afin d’intégrer de nouveaux moyens de relations avec leurs clients. Les OTA (agences de voyages en ligne) les incitent à rendre leurs webs plus interactifs, à mettre en œuvre sans délai des moteurs de réservation, des logiciels de channel management et donc des PMS performants. Ceci pas uniquement pour les réservations de chambres, mais aussi pour une multitude de prestations qui se retrouvent progressivement réservables grâce aux packages dynamiques. Mais la montagne inventive c’est aussi le développement des connexions Wifi et 4G voir 5G dans tous les lieux touristiques, c’est aussi de saisir les opportunités de la géolocalisation, de la réalité virtuelle, des nouvelles pratiques du tourisme 2.0 avec une participation de plus en plus active des consom’acteurs.

A moyen terme (3-5 ans), ils devront savoir saisir les opportunités du « big data » notamment en ce qui concerne le « Social media data analysis » pour affiner leurs stratégies marketing, l’Internet des objets, l’évolution des techniques du traitement du langage naturel et probablement de nouvelles applications issues du Web sémantique (aussi appelé Web 3.0).

  • Pour rester compétitifs, les acteurs du tourisme se doivent d’adopter une attitude proactive vis-à-vis du numérique. C’est pourquoi Atout France et Rhône Alpes Tourisme se sont associés pour créer, aux portes de notre agglomération, à Aix-les-Bains (34 km), les Académies du Tourisme Numérique ainsi que les Palmes du tourisme numérique de Atout France.
  • Ces applications sont déjà abordées par de nombreuses petites (trop petites ?) startups, webagencies et SSII présentes sur le territoire. Citons Altimax, Evadili, Hotentic, Vakario, qui tous planchent pour apporter des solutions novatrices aux prestataires touristiques comme aux clients finaux. La création du pôle de la « Montagne inventive » sera probablement un stimulateur puissant pour que d’autres startups voient le jour et que des PME existantes franchissent les frontières pour acquérir une dimension internationale et une structure d’ETI.

Une partie de ce billet de blog est inspirée de la communication de l’Université de Savoie disponible ici

Retrouvez le dossier de présentation de « Montagne inventive » : ici

 [1] http://www.innovation-touristique.com/content/1er-petit-d%C3%A9jeuner-du-tourisme

[2] http://www.innovation-touristique.com/content/s%C3%A9minaire-franco-suisse-des-offices-de-tourisme-ot-%C3%A0-meg%C3%A8ve

Crédit photo : Jean-Claude MORAND

#AnnecyFrenchTech, #Annecy, #IFT, #montagne, #innovation,  #tourisme, #IAE, #package dynamique

Un Master en gestion hôtelière Chine, les USA et l’Europe

modern Hong Kong

Tous les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie sont confronté à un besoin de cadres afin de faire face à la croissance de leur industrie qui, malgré les problèmes géo-péolitiques, sanitaires et économiques, évolue encore de 5 % en nombre de touristes et des dépenses pour les 9 premiers mois de l’année également en progression pour les marché émetteurs (Chine (+16%), Inde (+31%), Norvège (+22%), Suède (+12%), Corée (+10%) (*). Et cela ne devrait pas s’arrêter là, car les experts du UNWTO prévoient un quasi doublement du nombre de touristes qui devraient atteindre 1.8 milliards en 2030.

Favoriser la croissance et répondre aux besoins du marché

Sans surprise, d’ici 2022, l’industrie des métiers de l’accueil représentera 10% des emplois mondiaux, selon le rapport du World Travel & Tourism Council’s Global Hospitality and Tourism Industry. Pour répondre à cette demande, le secteur de l’hôtellerie et des professions de l’accueil s’appuie sur le recrutement de professionnels diplômés ayant des connaissances spécifiques du secteur. Dans un monde où l’on pense de plus en plus « glocal », il semble évident de sensibiliser les étudiants aux connaissances et différences culturelles nécessaires à la compréhension du marché actuel du travail. C’est donc dans cet esprit que l’Ecole Hôtelière de Lausanne, School of Hotel & Tourism management de Hong-Kong et le Conrad N. Hilton College de Houston on créé un nouveau master of Science HES-SOen Global Hospitality Business. La formation sera délivrée au sein des trois campus des universités organisatrices. Elle  permet doncde connaître des marchés très différents et offre l’occasion de se confronter en direct à la diversité culturelle entre l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord.Master of Science in global Hospitality Business

Pour en savoir plus : http://msc.ehl.edu 

(*) Source http://media.unwto.org/press-release/2014-10-30/international-tourism-shows-continued-strength