Articles

Les OT peuvent-ils encore maintenir leur canal de réservation ?

24/09/14 – Les résultats d’une étude, réalisée auprès de plus de 2169 hôteliers européens, par Roland SCHEGG de l’Institut suisse du Tourisme démontrent une fois de plus qu’Internet ne cesse de bouleverser la distribution touristique. Les organismes officiels du tourisme (OT, CRT,…) continuent à perdre des parts de marché dans leur rôle de distributeur des produits touristiques pour n’atteindre que 1,35 % des réservations. Pourtant, depuis quelques années, les investissements publics en matière de e-Tourisme ne manquent pas. Certes, les fonctions associées au concept de e-Tourisme ne se limitent pas à la distribution, car ils comprennent la diffusion des informations liées à un territoire ce que font aussi de plus en plus souvent les intermédiaires en ligne dont les OTA. On peut donc s’interroger quant à la pertinence du rôle des OT en matière de réservations. En quelques années, les agences en ligne ont capté 24.81 % des réservations hôtelières. Les moyens financiers et techniques mis en œuvre par ces grands groupes privés, leur agilité et la qualité du service rendu aux clients sont à l’origine de ce changement comportemental des touristes et voyageurs qui préfèrent utiliser ces canaux de réservation privés au détriment des OT.

Les OT se retrouvent donc de plus en plus marginalisés en ce domaine, faute de moyens et d’une organisation centralisée qui leur permettrait d’être plus compétitifs. En France, on suivra l’initiative des hôteliers qui viennent de créer leur OTA sous le nom de Fairbooking.com. Ce site est une plate-forme de réservation d’hébergements sur tout le territoire, permettant entre autres de combattre les OTAs trop gourmandes… Le service proposé par Fairbooking se veut mieux personnalisé grâce à un séjour sur mesure et de petits avantages pour le client en lui offrant au choix une réduction de 5% à 10% sur le prix de la vente, un petit-déjeuner ou un surclassement.

Fairbooking.com rassemble aujourd’hui plus  de 2 100 établissements (soit plus de 10% du parc hôtelier Français) et convainc 15 000 consommateurs adhérents de réserver leur hôtel en direct. Cette progression illustre l’efficacité de cet outil.

 FAIRBooking.com une agence en ligne créée par les hôteliers

En revanche, en observant que seulement 7.67 % des hôtels disposent d’un moteur de réservation sur leur site, le rôle de conseil des OT auprès des professionnels pour mettre en œuvre ce type d’outils ainsi des logiciels de gestion des canaux de commercialisation (channel manager) dispose de marge d’amélioration.

L’étude européenne démontre aussi que l’email et le courrier classique représentent 17.57 % des réservations. On peut s’en réjouir, car ces réservations directes sont exonérées de commission. En revanche, ce canal reste sous exploité, car les programmes de gestion de la relation client (CRM) sont rares tant au sein des OT que des hôtels indépendants.

Si vous êtes hôtelier ou OT, Cyberstrat peut vous aider à optimiser les montants de commissions versés aux intermédiaires en vous proposant des conseils et solutions adaptées à votre environnement.

Parts de marché des différents canaux de réservation pour les hôtels - Institut suisse de tourisme

Pour en savoir plus : http://etourism-monitor.ch/node/129

Les OT de Savoie Mont-Blanc préparent la saison estivale 2014

Les acteurs du tourisme Savoie Mont-Blanc préparent la saison estivale pour trouver de nouveaux clients ou faire revenir des habitués. Avec 13 millions de nuitées durant l’été, les directeurs des OT sont confiants à l’aulne des demandes d’information en forte progression.


Les offices du tourisme se preparent pour l’été par tv8montblanc-wizdeo

Tour d’horizon des stratégies touristiques innovantes fin 2013

Innovation-touristique_logoLors du séminaire Franco-Suisse des OT à MegèveRoland Schegg – Professeur HES-SO Valais a fait un tour d’horizon de ce qui se fait en reprenant les résultats d’un programme d’incitation à l’innovation en Suisse en matière touristique.

18′ qui seront une source d’inspiration pour de nombreux lecteurs.

Pour en savoir plus http://innovation-touristique.com/content/s%C3%A9minaire-franco-suisse-des-offices-de-tourisme-ot-%C3%A0-meg%C3%A8ve

Séminaire Franco-Suisse des OT – Nouvelles formes de gouvernance

Voici une table ronde fort intéressante durant laquelle plusieurs responsables d’OT suisses et français exposent comment ils ont su et pu mutualiser les ressources pour une meilleure efficacité des actions du tourisme. Des exemples de mises en oeuvre des nouvelles formes de gouvernance pour les offices du tourisme.

Avec un peu de chauvinisme, j’apprécie les actions menées par Daniel CAVALLI et son comité pour fédérer  les acteurs du tourisme des Aravis et du tour du lac d’Annecy. Si vous êtes particulièrement intéressé par cette action, vous pouvez commencer à visionner cette vidéo à partir de la 33e minute. Mais cela serait dommage car les points de vue de Champéry et de Valloire sont aussi intéressant.

 

Modérateur: C. Clivaz – Député valaisan

Intervenants:
A.S. Fioretto ‐Pacte3F
L.Fellay ‐ Président de la commune de Champery
C. Grange ‐Maire de Valloire
Daniel Cavalli ‐ Directeur OT du Lac d’Annecy
Laurent Oleon ‐ Gérant Altisens

Megève Table ronde: Innovations et réseaux sociaux

Le 25 novembre 2013, j’ai eu le plaisir d’intervenir lors de la table ronde « innovations et réseaux sociaux » dans le cadre du séminaire Franco-Suisse des OT à Megève sur le thème de l’innovation touristique.

En visionnant la vidéo de cette table ronde, je réalise la difficulté de mettre en œuvre les changements induits par toute innovation. Lors de ce débat, j’ai essayé de mettre l’accent sur les notions de communauté d’intérêt et d’expérience. Des concepts qui demandent peut-être une modification de la gouvernance et des processus actuels donc une résistance organisationnelle. C’est aussi tout l’intérêt de mettre dans la même salle des universitaires et des praticiens pour échanger voir imaginer le futur des OT.

La vidéo est un peu longue (1h14) mais elle apporte des éclairages, que je crois intéressants, sur l’utilisation actuelle et future des réseaux sociaux par les OT.

Modérateur: R. Schegg ‐ Professeur HES-SO Valais

Intervenants:
P. Gertschen ‐Community manager de Valais Wallis promotion
Jean-Claude Morand ‐ HEG Genève
Jean-Marc Seigneur ‐Research manager Université de Genève
N. Massip ‐Directeur –  OT Thonon les Bains
J. Legros ‐Chargée de communication – OT Thonon les Bains.

et aussi une participation active d’Alexis Bongard – Directeur de l’OT de La Clusaz

Séminaire Franco-Suisse – Innovation touristique dans les stations alpines

Dans le cadre d’un programme Interreg, l’IAE Savoie-Mont-Blanc a organisé avec ses partenaires un séminaire d’échange d’expériences liées à l’innovation touristique dans les stations alpines. Voici une première vidéo de la conférence plénière : « Quelle est la place de l’OT dans le développement économique d’un territoire/destination ? » avec une intervention de Marc SCHEURER – Directeur Marketing de Zermatt Tourism.

D’autres vidéos suivront en provenance de http://innovation-touristique.com/content/s%C3%A9minaire-franco-suisse-des-offices-de-tourisme-ot-%C3%A0-meg%C3%A8ve

Le numérique et les offices de tourisme – Les technologies de l’information et de la communication au service de l’accueil

Le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) incite l’office de tourisme à repenser ses missions d’accueil. Parallèlement, les touristes utilisent désormais une variété de terminaux facilitant la diffusion d’informations pendant le séjour. Ces évolutions nécessitent d’appréhender toutes les incidences du numérique sur les problématiques de l’accueil.

C’est la raison pour laquelle Atout France, la DGCIS, Offices de Tourisme de France® – Fédération Nationale, ainsi que les fédérations régionales d’Offices de Tourisme d’Aquitaine (MOPA), de Champagne-Ardenne, du Limousin, des Pays-de-la-Loire, de Midi-Pyrénées, du RésOT Alsace, la FROTSI et le CRT Bourgogne, ont jugé utile de mener une réflexion sur l’état actuel et les perspectives de déploiement des outils numériques dans les offices de tourisme, leurs conditions de mise en œuvre et les changements qu’ils sont susceptibles de générer.

L’objectif de cette étude est de définir les modes d’accueil liés à la fois à l’évolution des technologies, mais aussi aux nouveaux comportements des usagers des Offices de Tourisme. Il s’agit de proposer une analyse comparative, sur le plan technique, des différentes applications d’aide à la visite et d’adaptation de contenus en fonction des clientèles et d’analyser, quels services apportent une réelle valeur ajoutée dans la relation avec les touristes pendant leur séjour ?

Une première partie rappelle les fondamentaux de l’accueil et de l’information sur place dans les Offices de Tourisme.

La deuxième partie dresse un panorama des outils et services numériques développés par les Offices de Tourisme sur leur territoire en matière d’accueil et d’information sur place. Cet état des lieux, fournit les données de cadrage sur les technologies déployées, en s’attachant à comprendre les objectifs poursuivis par les responsables des offices de tourisme, et en faisant ressortir un premier bilan en termes d’usages, de coûts, et de conditions de mise en œuvre.

La troisième partie consiste en une analyse des attitudes et attentes des utilisateurs en situation de mobilité touristique. Réalisée à partir de focus groupes de touristes français, elle met en évidence les attentes à la fois vis-à-vis des Offices de Tourisme et vis-à-vis des services numériques.

Enfin, ce guide expose la façon dont les Offices de Tourisme peuvent définir et mettre en œuvre une stratégie d’accueil en s’appuyant sur les outils et services numériques.

(C) Jean-Claude MORAND