Un des premiers bots, conseillers de voyage virtuel français

17/5/2017 – La grande majorité des systèmes de recommandations automatisés présents sur le marché se concentre actuellement sur les hébergements et le transport, car, historiquement ces deux groupes d’acteurs touristiques acceptent de payer des commissions à leurs prescripteurs. Tourisbot innove dans au moins deux domaines. Le premier : son créateur Mathieu DUBOY a choisi d’utiliser la plateforme de bot de Facebook/Messager. Le second tient au fait qu’il a spécialisé son bot sur les richesses culturelles de notre pays. Ce n’est pas moins de 40’000 monuments et sites protégés, 42 sites classés au patrimoine mondial de l’humanité ou encore 8000 musées qui sont autant de points d’intérêts (POI) pour les 85 millions de visiteurs sur notre territoire.

Avec cette approche, nous collons beaucoup mieux aux attentes des touristes qui cherchent avant tout une activité avant de choisir un lit. Tourisbot est donc une source d’inspiration qui permettra de mettre en valeur les grands spots, mais aussi des lieux moins connus qui sont pourtant dignes d’intérêt. On rentre enfin dans le domaine du tourisme expérienciel. Ainsi pour ma recherche destinée à illustrer cet article, le conseiller de voyage virtuel me propose bien entendu le Palais de l’Isle à Annecy, mais aussi deux églises toutes proches de la vieille ville qui ne sont habituellement pas inscrites sur le parcours des touristes.

Le système est actuellement disponible 24h/24 en français uniquement (même si la majorité de nos visiteurs ne parlent pas la langue de Molière). Outre une photo du POI, les descriptions sont extraites de Wikipedia. Le bot est accessible depuis un smartphone ou un navigateur web puisqu’il hérite des fonctionnalités de Messager

Les prochains développements de ce bot

Mathieu DUBOY prépare une version qui permettra d’obtenir les horaires de train et des possibilités de partage des propositions obtenues avec vos amis toujours sur Facebook.

Il est toutefois regrettable que les données ne soient pas extraites des systèmes d’information touristique (SIT). Mathieu DUBOY déclare, à juste raison que « les données que j’utilise actuellement ont une portée nationale et sont issues de Google, data.gouv, INSEE. Le problème avec ce genre de réseaux tels que l’APIDAE est justement le manque de contributeurs. Les données sont formidables et très facilement exploitables, mais n’ont pas une portée globale, nationale. C’est dommage ! « .

Le futur Ministre ou Secrétaire d’Etat au Tourisme entendra-t-il ce message et sera-t-il en mesure d’harmoniser les SIT des différentes régions pour qu’au minimum nous ayons une structure des données commune ?

Pour en savoir plus :

www.tourisbot.fr

https://www.messenger.com/t/TourisBot/

https://www.facebook.com/TourisBot/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *