60.9% des hôteliers suisses veulent des OT plus actifs

Roland SCHEGG professeur à la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (Ecole Suisse de Tourisme) et Thomas ALLEMANN de l’association Hotellerie suisse viennent de publier les résultats d’une étude sur la distribution en ligne des produits hôteliers de ce pays.

Presque 2/3 des hôtels suisses proposent une option de réservation directe sur leur site web, mais ne réalisent en moyenne que 4% des ventes via ce canal. En comptant les GDS et plates-formes Internet de réservation ce chiffre atteint 12 % des ventes en 2008. Toutefois, l’ensemble des canaux électroniques représente presque la moitié (47,6%) des réservations avec pas moins de 26.2% pour les réservations transmises par email. La part de marché des plate-formes Internet de réservation augmente toujours pour atteindre 5.7% des ventes en 2008. Le téléphone et le fax restant toujours le moyen le plus prisé avec 28.4% des ventes. L’étude rapporte aussi que les organisations touristiques (OT/DMOs) réalisent un peu plus de réservations que les plates-formes Internet (IDS) de réservation (5.7 %), mais semble statistiquement lentement perdre du terrain. Ceci explique sans doute pourquoi 60.9 % des hôteliers interrogés souhaitent que leur Office du Tourisme soit plus actif et agressif dans la vente des chambres d’hôtels et surtout stimuler la vente durant les inter-saisons. Notons aussi que contrairement à la France, le portail myswitzerland.com propose un système de réservation utilisé par 63.9 % des hôtels devant les bases de données hôtelières comme Booking.com ou HRS. Expedia et Hotel.com n’arrivant qu’en 5ème position avec 31.3%.

Pour obtenir la synthèse complète des résultats, contactez-moi ou Roland SCHEGG.

Jean-Claude Morand – 22/02/09

Mots clés Technorati : HESO Valais,Suisse,Hôtels,OT,Myswitzerland,Roland SCHEGG,Ecole suisse de Tourisme,Thomas ALLEMANN
(C) Jean-Claude MORAND
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.