Les contenus des guides Lonely Planet disponibles sur Nokia Maps

28/8/2008 – Je ne sais plus très bien comment appeler l’appareil électronique accroché à ma ceinture. Au début, il s’agissait d’un téléphone, puis c’est devenu une base de données avec tous mes contacts, ensuite un agenda, un appareil à photos, un réveil matin, un GPS et maintenant un guide touristique. Il faut bien avouer que la miniaturisation des composants, les capacités de communication aidant, tous les développeurs cherchent à exploiter cet important réservoir de consommateurs que nous sommes, même si nous sommes encore que 9.6% (*) en France (mais 15.6% aux Etats-Unis, 12.9% en Angleterre, sans oublier 106 millions d’Indiens et 85 millions de chinois qui utilisent déjà leurs mobiles qui utilisent cet appareil pour se connecter à Internet.

Une des dernières initiatives en ce sens est celle de Nokia, associé à Lonely Planet qui distribuent maintenant des guides touristiques de villes via Nokia Maps. Cela permet ainsi aux voyageurs de disposer dans leur poche d’une montagne d’information pour à peu près la moitié du prix d’un ouvrage, un téléchargement étant facturé actuellement 8 €.

Avec une centaine de destinations disponibles dès le lancement, Nokia Maps et Lonely Planet frappent un grand coup.

Jean-Claude MORAND

Crédit photo : Nokia
(*) Source Nielsen Mobile http://www.nielsenmobile.com/html/press%20releases/BRICCountries.html

(C) Jean-Claude MORAND

Un système de réservation en ligne pour 3% de commission

Booking.com propose un nouveau service de réservation intégrable au site Internet des hôtels

Depuis le 21 août, Les hôtels partenaires de Booking.com peuvent désormais intégrer un outil de réservation directe sur leur propre site Internet. Aucuns frais d’enregistrement ni frais annuels ne sont facturés pour ce service : seule une commission de 3 % est demandée par réservation.

Le nouveau « Booking Button » est un moyen simple et peu onéreux qui permet aux hôtels partenaires de Booking.com d’incorporer un outil de réservation directe sur leur propre site Internet. Ce service est très abordable car aucuns frais d’enregistrement ni frais annuels ne sont facturés. Seule une commission de 3 % est demandée par réservation.

Le « Booking Button » connecte le site Internet de l’hôtel au système de réservation de Booking.com. « Cette solution est particulièrement adaptée aux hôtels indépendants et aux chaînes qui, jusqu’à présent, pouvaient traiter les demandes de disponibilités uniquement par e-mail ou par téléphone » explique Martin Lamme, Project Manager Hotels, qui est responsable du développement de cet outil. Il poursuit : « Toute personne qui recherche un hôtel en ligne et qui le réserve s’attend à recevoir immédiatement une confirmation de réservation, même de la part des petits établissements. »

Le « Booking Button » est disponible en sept langues et six modèles
Le « Booking Button » est disponible en six couleurs et modèles différents. Lorsqu’une demande de réservation est effectuée, le site Internet de l’hôtel identifie toutes les options disponibles dans l’établissement par l’intermédiaire du système de Booking.com. «

» déclare Kamal Bounajma, Managing Director Booking.com France. Grâce à cet outil de réservation, les clients se voient offrir beaucoup plus d’options que ne le pourraient les hôtels de petite taille en direct. Les hôtels peuvent désormais proposer aux visiteurs de leur site Internet un nouveau système de réservation disponible en sept langues. Le contenu est actuellement disponible en allemand, anglais, espagnol, français, italien, néerlandais et polonais. D’autres langues seront ajoutées au fur et à mesure.

Il est très facile d’obtenir votre propre outil de réservation en ligne :
Les hôtels partenaires de Booking.com qui souhaitent incorporer un outil de réservation en ligne sur leur site Internet n’ont qu’une chose à faire : aller sur http://bookingbutton.booking.com et suivre les instructions très simples qui y sont données.

Voici quelques exemples d’hôtels qui travaillent déjà avec le Bouton Booking :
Hotel 1
https://bookingbutton.booking.com/wl/servlet/booking/index.do?hotelid=84735&trkref=OWN
Hotel 2
http://www.brook-hotels.com/
Hotel 3
http://www.leshotelsderive.ch/index2.php?id=1032
Hotel 4
http://www.pension-absolutberlin.de/11.html

Mots clés Technorati : reservation,hotel,booking.com
(C) Jean-Claude MORAND

Un retour sur investissement en 8 mois pour les investisseurs d’un site d’évaluations collaboratives pour des meublés de vacances

Ce soir, j’ai envie de vous parler d’une success story que je viens de découvrir. Flipkey est une startup qui a commencé à diffuser sur le Net des évaluations collaboratives de maisons de vacances en mars 2007 dont TripAdvisor vient de prendre le contrôle

Le site principalement dédié au marché américain annonce 51’000 propriétés décrites, évaluées et positionnées sur une carte Google Maps avec l’API de cette société. Un menu de sélection d’une fourchette de prix, du nombre de personnes et de pièces est disponible en AJAX, ce qui permet une mise à jour instantanée des résultats en fonction de votre choix. Pour écrire ce billet, j’ai vainement cherché des évaluations en Californie et dans l’Oregon… Si le marché potentiel est estimé à 60 milliards de $, le nombre de visiteurs reste modeste à fin juillet 2008 avec environ 30000 visiteurs uniques par mois.

Cette faiblesse est sans doute ce qui a motivé TripAdvisor à prendre une participation majoritaire dans cette jeune startup afin de pouvoir bénéficier du trafic de 24 millions de visiteurs mensuel et aussi d’une organisation internationale qui permettra d’étoffer rapidement l’offre de ce site, les zone européenne et canadienne étant prévues… mais vides. Alors les équipes de TripAdvisor europe vont s’employer à recruter des loueurs de meublés dans nos stations afin de les proposer à leur clientèle internationale.

Ce qui a capturé mon attention est essentiellement le succès financier des business angels et surtout la rapidité de la réalisation d’une deuxième levée de fonds qui doit, compte tenu de l’expérience des business angels probablement se solder par un retour sur investissement substantiel même si le montant de la transaction n’a été révelé. Selon un article de TechCrunch, les business angels ont investi 500 000 $ en décembre 2007, le 20 août ils revendaient la majorité des parts de la société à TripAdvisor.

Jean-Claude MORAND – 22/8/08

Mots clés Technorati : flipkey,évaluations collaboratives,travel 2.0,tourisme 2.0,business angels,tripadvisor,Ajax,
(C) Jean-Claude MORAND

90% d’augmentation des ventes de voyages en ligne prévu en Asie au cours des10 prochaines années

Cette augmentation des ventes en ligne de 90% en 10 ans est annoncée par les exposants du salon ITB de Singapour qui se tiendra fin octobre. Leur optimisme est justifié par la structure démographique de la région avec une forte proportion de jeunes de moins de 25 ans. Selon l’association « Pacific Asia Travel » le tourisme régional devrait atteindre 500 millions de visiteurs en 2010 pour 4.6 billions de US dollars ! Les espoirs sont de la même importance chez Accenture et le World Travel & Tourism Council (WTTC) qui projettent un CA de 15 billions de US$ dans les 10 prochaines années pour autant que l’industrie hôtelière sache adopter les nouvelles technologies. Un point de vue partagé par Oliver Winzer le Directeur IT pour l’Asie d’Amadeus.

Face une telle explosion du marché asiatique, que pouvons-nous faire en France pour augmenter notre part de marché dans cette région ?

Jean-Claude MORAND

(C) Jean-Claude MORAND

La réservation en ligne n’est plus le seul modèle financier pour les sites de voyages ; les sites de promotion et de génération du trafic gagnent du terrain

Selon PhocusWright et Hitwise, un peu plus de la moitié des 200 premiers sites de voyages étaient des sites de réservation en février 2008. Les autres étaient des sites générateurs de trafic ou des sites de média qui attirent des acheteurs avec un contenu produit soit par des experts soit par d’autres voyageurs, des possibilités de recherche et des cartes des destinations couvertes.

Les deux sociétés d’études (PhocusWrightet Hitwise) viennent de publier un rapport « Search, Shop, Buy: Inside The Tangled Web of Online Travel ». En utilisant les données d’Hitwise, le rapport présente la manière dont les concepts du Travel 2.0 et les micros recherches (long tail) affectent le marché du voyage en ligne.

Le rapport présente également quelques tendances du marché en ligne comme :

· Alors que les voyageurs vont continuer à faire leurs emplettes sur les sites des agences en ligne et leurs réservations sur les sites des prestataires ou l’inverse, la concurrence est en fait avec d’autres sites de même nature.

· Les sites de recherche qui se présentait comme un moyen de générer du trafic pour les prestataires profitent majoritairement aux agences en ligne.

· Malgré le fait que 2 sites de réseaux sociaux soient parmi les 10 principaux sites web (aux Etats-Unis), seulement 2 site de réseaux sociaux dédiés aux voyages apparaissent dans le top 200 des sites de voyages aux Etats-Unis

Texte adapté d’un communiqué de PhocusWright par Jean-Claude MORAND

Mots clés Technorati : Hitwise,PhocusWright,Travel 2.0,rapport,tendances,comportement des consommateurs
(C) Jean-Claude MORAND

LE GRAND-BORNAND teste l’animation de sa communauté virtuelle

L’Office de Tourisme du Grand-Bornand teste l’animation de leur communauté de clients en ouvrant un site collaboratif www.mongrandbo.com. Un projet conçu par Thierry Debornes de l’Office de tourisme du Grand-Bornand. L’objectif de ce site participatif est d’inciter les personnes qui ont séjourné dans la station à influencer les autres membres de la communauté. Ils ont donc la possibilité, grâce à ce site, de prolonger leur expérience en faisant partager leur expérience en mettant en ligne les photos, commentaires ou des vidéos en lien avec la station et les activités qu’ils ont eu l’opportunité de pratiquer.

Le Grand-Bornand compte ainsi parmi les premières stations à proposer un lieu d’échange virtuel et collaboratif. Le site est accessible sur www.mongrandbo.com . Le projet a démarré il y a un peu plus de 2 ans en collaboration avec la société Future Création (www.future-creation.com) qui a pris en charge la réalisation technique du site.

L’expérience est intéressante, il est possible qu’elle évolue vers la création d’un groupe sous MySpace, Facebook ou d’autres sites communautaires disposant d’un trafic beaucoup plus important.

(C) Jean-Claude MORAND